Viaferrata-FR.net
Divers RSS Feed
Discussions diverses concernant la via ferrata (matériel, sécurité, assurance, ...)
Informations (21:16) :
Number of messages : 1036
Number of posts : 8235
Last posted 2019-11-08 - 08:38
Last visit 2019-11-19 - 21:16
Number of posts not read since your last visit : 0
[ Return to the forum | Forums list | Reply to this post | New message | Search a post ]

Accidentologie en montagne RSS Feed



Author Message
Laurent [webmaster] smile Posted 2019-07-12 - 09:30     Subject: Accidentologie en montagne
Quelques infos intéressantes sur la répartition des secours par type d'activité :
https://www.montagnes-magazine.com/actus-pghm-accidents

Pourvu que ça dure en ce qui concerne la via-ferrata.


3 Replie(s)

Author Message
domingo smile Posted 2019-07-12 - 13:04     Subject: Re: Accidentologie en montagne
c'est marrant, laurent, car je suis tombé hier même sur un autre article, un peu plus vaste et qui ne concernait pas que le pghm, mais dont les conclusions étaient sensiblement similaires.Chacun peut en faire sa propre interprétation et en tirer ses propres conclusions, mais voici les miennes :
- l'activité la plus anodine est la plus accidentogène, et de loin : la rando.A priori, çà parait finalement assez étonnant et à la fois assez logique, pour deux raisons possibles. Premièrement, cette activité paraissant totalement anodine, les pratiquants ne se méfient pas assez des potentiels dangers, et donc pèchent par excès de confiance et ou inexpérience.Deuxièmement, il y a un problème avec ces stats, c'est qu'il n'est pas précisé dans quelles conditions ont eu lieu chaque accident.Quid du kilométrage, du dénivelé, de la technicité , du degré d'exposition et d'engagement ? Ce n'est pas du tout pareil de faire une rando assez plate en forêt, bien balisée, courte, avec aucun passage potentiellement dangereux, au bord d'une falaise, par exemple..La cotation des randos est généralement comprise entre 1 et 5, c'est à dire de R1 à R5.Dans certaines R5, ont frise l'alpinisme, il s'agit de randos dites du vertige, avec des passages d'escalade facile, ou des passages exposés à flan de falaise.Le problème est que ce type d'escapade est généralement pas ou peu protégée par de l'équipement à demeure, et qu'il vaut mieux avoir de la marge pour ce qui est du bagage technique, physique(force et endurance) etc...afin de ne pas risquer le dérapage et l'accident.
- pour l'alpinisme, c'est assez proche de l'escalade, mais le problème, c'est que ce n'est généralement pas équipé, ou de façon très légére. Il m'est arrivé d'évoluer dans des grandes voies typées "terrain d'aventure", où il y a parfois plusieurs dizaines de mètres, voire plus, sans aucun point d'assurage.Cà implique à la fois un danger évident de chute, mais aussi le risque de se planter dans l'itinèraire et de se retrouver coincé comme une grosse merde à des endroits d'où il est difficile de redescendre(il est toujours plus facile de monter que de descendre).
- pour le VTT, le danger est évidement très variable selon la technicité et l'exposition, mais quand on pense aux crash-tests des bagnoles, on s'aperçoit qu'on peut facilement se tuer sur un choc à 40 à l heure contre un arbre en voiture, à plus forte raison en vélo...
- Pour l'escalade ou la via ferrata, il est finalement assez logique que le accidents soient très peu fréquents (mais potentiellement très facilement mortels), car le danger est si évident rien que visuellement parlant, qu'on prend toutes les précautions pour ne pas se crouter .Contrairement à l'alpi ou aux randos du vertige, il y a tout l'équipement en place nécessaire à la sécurisation des pratiquants, en via comme en escalade sportive(c'est à dire équipée de broches ou de plaquettes à demeure, assez rapprochées les unes des autres)
Steph73 private_message smile Posted 2019-08-17 - 02:55     Subject: Re: Accidentologie en montagne
Tous à fait d'accord avec ton analyse domingo.

En voyant cette article cela me fait penser à un discussion avec ma voisine infirmière qui me disait que le parapente est le plus grand pourvoyeur de fauteuil roulant en savoie. Je m'attendais bien entendu à des accidents graves dans le genres fractures complexes des membres, voir carrément des morts. Mais pas temps à des fractures grave de colonne vertébrale.

D'un autre coté quand tu fait une chute de 10m en direct dans un près ça doit secouer sec.
Jérôme28 smile Posted 2019-08-21 - 20:57     Subject: Re: Accidentologie en montagne
bonjour,
comme souvent ce n'est hélas qu'une photo sur l'année 2018 et sur un territoire limité (le 38) pour une partie de l'article. Et pourquoi pas une analyse sur l'année avec l'incidence des sports d'hiver ?
Tant qu'on ne peut pas analyser le dénominateur (à savoir le nombre de participants totaux) et de projeter cette analyse comparative sur plusieurs années, on se heurte hélas à des biais cognitifs d'analyse certains (aller voir les biais concernés sur le web). les sports de montagne sont ils plus dangereux que du football en % ???
il en va de même pour les statistiques de publicité (échantillon de 200 personnes interrogées, ce qui ne veut rien dire sur une loi statistique à l'échelle d'un pays).
Bref ce sont des chiffres qui sont trop synthétiques ! Mais merci aux secours qui pourraient faire l'économie de grands nombres de sorties si chacun partait avec un minimum de sécurité et était plus attentif...

[ Return to the forum | Forums list | Reply to this post | New message | Search a post ]