Viaferrata-FR.net
Les via ferratas françaises RSS Feed
Fermeture, réouverture, nouvelle via, ... c'est ici !
Informations (03:13) :
Number of messages : 1058
Number of posts : 6097
Last posted 2019-08-17 - 13:43
Last visit 2019-08-19 - 03:13
Number of posts not read since your last visit : 0
[ Return to the forum | Forums list | Reply to this post | New message | Search a post ]

Parlons un peu de nos défaites en via ferrata RSS Feed



Author Message
Steph73 private_message smile Posted 2016-06-21 - 18:23     Subject: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Bonjour à tous !

Le but de ce post n'est ni de faire de l'auto flagellation, ni de se mettre le moral dans les chaussettes!

Jusque ici les via les plus dure que j'ai fait sont à Aussois (montée au enfer, descente au purgatoire, traversée des anges et montée au ciel.coté entre D et D+ ici et sur mon topo c'est du TD comme quoi la cotation c'est un peu subjectif)

Aujourd'hui je me suis fait "la chal" à St-Colomban-des-Villards. Comme d'habitude je passe sur le site matte un peu les photos, les commentaires. Je regarde un petit livre de topo de via.
Bon pour cette via certain disent 1h30, d'autre 2h (bon sur place il est indiqué 3h-4h)
Je suis de nature prudente (surtout quand c'est une nouvelle via) donc j'embarque tous le matos (corde, descendeur, poignée de remonté, sangle, et le matos de base (casque, baudrier, longe)

Je après une pause casse croute de 15min j'attaque la via. 1er Partie 1h pour la faire bon, dès le départ en surplomb sa calme d'entrée. 2eme partie 1h bon rien à dire beaucoup de rocher c'est mouillé par ci par là mais ça va.

Mais arrive "la fameuse fissure oblique" au menu un câble supérieur pour la sécurité , un câble au niveau de la taille avec 3 fractionnements et trois long barreaux par fraction (Voir la photo sur le site avec la dame en rose pour bien comprendre).
Bref je me dit "ça fait 10m passe à fond sinon c'est limite! (je prend le temps de faire un machard sur le cable superieur avec une longe dynamique)

Je m’élance passe le 1er barreau mais arrivée au milieu c'était plus une fissure mais une rigole, de la flotte de partout, une patinoire, impossible de caler les pieds dedans, zéro appuis artificiel. Au bout de 4 essais. Les bras cramés, je me vache vissa sur le barreau. Je prends accords 2-3 essai pour montée mon machard au plus haut.
Bref 4 points d'ancrage sur 3 pts différents je me dit ça c'est bon.

Je me dit seul option prendre la corde au cul de mon sac (lové en poupée) la passer dans le barreau suivant à 2-3m puis report de charge avec la poignée et le descendeur. Puis se libérer du machard, tous se passe presque bien dans la panique j'utilise le descendeur pour avaler ma corde en le laissant sur le porte outil, pas sur le pontet, je vois vite le problème, corrige mon erreur.
Au passage je fait passer mon mousqueton de longe au delà de la queue de cochon. Je me retrouve donc au départ du 3eme barreau avec des plaques pour poser les pieds. Génial !! smile
On recommence avec 2 pieds bien poser je déplace ma corde sur le barreau et la coince en haut de celui-ci. Cela me redonne de la stabilité et du maintien pour me vacher sur le 3eme barreau virer le matos du 2eme et pouvoir me calé juste après dans un angle face au vide, pour pouvoir enfin tous remballer (corde, les sangles)
Estimation de l'opération 15min ! (je vous rassure j'avais déjà fait 2-3 scénarios, mais pas sur un oblique montant et pas avec un max de gaz dessous)
Bien-sur, je fini la via il reste 15min de via après "la rigole" heu "la fissure" smile

Je rigolais moyen mais j'étais content d'avoir géré le problème ! Je me suis permis une bonne pose mérité de 20min dans mon hamac (mon nouveau compagnon de via) Et je suis redescendu bien frais et remis de mes émotions.

Allez à votre tour raconter vos défaite autant en rire qu'en pleurer ! Bien sur si un de vos proches ou amis c'est handicapé ou tué (j'en suis désolé d'avance) raconté une belle fin !


40 Replie(s)

Author Message
Marvalec smile Posted 2016-06-21 - 21:15     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Oui je pourrais t'en parler d'échec, mais je ne les partage plus, par contre je ne savais pas que tu étais une fille enfin je ne me doutais pas et j'ai rien contre, si, j'ai bien eu quelques accrocs avec Mousqueton, du à une mauvaise communication de ma part. Non toi, ce qui m'épate un peu c'est ton gabarit si tu es bien la même qui avait mis dans un post et j'ai juste fait un copier / coller :

( me voila avec mes 36 ans 93 kg 1 m 75 et chargé comme un sherpa ) En fait je t'imaginais un peu comme le gros bûcheron des Vosges C'est juste rigolo de se trimbaler avec un matériel pareil + un hamac et dire que mon rêve serait de dormir sur une paroi avec 800 m de vide ou plus en dessous mais justement dans un hamac tendu de chaque côté par des pitons, la tu te dis que personne ne viendra t'emmerder. Bon il ne faudrait pas me tomber dessus, avec mes 65 kg tout mouillé ( ah non je progresse encore 64 kg 300 ce soir après avoir mangé, hé oui je me pèse tous les jours ) tu risques de tout me péter.... si si je peux être charmant, le Jeudi seulement !! Alors demain je vais me taper deux vias et on verra si j'ai résisté et si j'ai un casse gueule à te raconter. Je teste mon endurance pour le manque de nourriture et d'eau au cas ou je ne trouverais pas de ravitaillement sur le GR20 ( punaise il faudrait que je prenne une balance ) mais je ne voudrais pas finir à bouffer des plantes comme dans le film " Into The Wild " . A demain peut-être.
Bernard private_message smile Posted 2016-06-21 - 21:42     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Bonjour Steph,

Ah, cette fissure oblique de La Chal ! Quand j'y suis allé, j'avais amené une copine. Je ne me suis pas méfié, je suis passé devant, je n'ai pas senti de difficulté dans la fissure, mais une fois arrivé en haut, je constate que la copine n'est pas du tout à l'aise, et n'arrive pas à monter. Je me prépare à sortir la corde pour l'aider, mais avant que j'ai eu le temps, une ferratiste arrive derrière, et me dit de ne pas m'inquiéter, elle va l'aider. Effectivement, cette ferratiste est impressionnante, elle attrape quasiment la copine d'une main par le col, et elle la soulève suffisamment pour qu'elle arrive à monter toute la fissure ainsi, alors qu'elle se tient elle même d'une seule main dans ce passage difficile. Je lui ai demandé comment elle faisait pour être aussi à l'aise dans ce genre de circonstances, elle m'a répondu qu'elle avait beaucoup d'entrainement, parce que son copain (qui était encore loin derrière) avait très souvent de la peine à passer et elle l'aidait systématiquement.
domingo smile Posted 2016-06-21 - 22:03     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
mazeltof ! chapeau les filles !
Steph73 private_message smile Posted 2016-06-22 - 06:26     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Je rectifie un petit malentendu je ne suis pas une fille smile. Le rapport à la photo du site c'était que pour mieux comprendre. Merci les gars pour ce bon moment de fou rire ! ^^ (la photo date de 7ans en plus!)

Une carrure pareil 1m75 93kg de muscle (pas tous en muscle pour moi) pour une femme à par Amélie Moresmo ou certaine haltérophile c'est quand même rare smile

Je comprend aussi que certain soit réticent à parler de leur échec ou galère en via. C'est surtout pour rassurer certain que l'on peut toujours s'en sortir (enfin si on n'a le matos dans certain cas) Et aussi de ne pas présumer de ses forces.

Mais je reste d'accord avec : "chapeau les filles !" smile
Marvalec smile Posted 2016-06-22 - 07:06     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Steph73 t'es pas une nana mais c'est ta conjugaison qui a prêté à confusion: nature prudente, ça fait un peu " petite nature " tu voulais dire prudent de nature ( bon 93 kg, si tu me cognes je vais la voir passer ta nature )

Je suis de nature prudente (surtout quand c'est une nouvelle via) donc j'embarque tous le matos (corde, descendeur, poignée de remonté, sangle, et le matos de base (casque, baudrier, longe)

Je me disais bien que j'en avais rarement rencontré des " filles " comme toi. Et tu sais, je n'ai aucun soucis à raconter mes gamelles en via au contraire, mais sur ce forum tu sais personne ne tombe !!!! ça fait un an et un mois que je pratique la via et les 5 premiers mois je suis tombé 5 fois, maintenant je ne tombe plus dans les vias mais sur les chemins, soit pour y arriver, soit pour la recommencer, c'est pas pareil !! tu peux claquer mais tu seras sur le sentier, la différence est subtil. Oui pour éviter que la via ne soit fermé pour une enquête chute sans te faire mal ou meurt sans que personne ne le remarque.
Bernard private_message smile Posted 2016-06-22 - 08:12     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Je ne suis jamais resté coincé, et je ne suis jamais tombé en via, mais c'est vrai que la seule fois où je me suis fait une entorse, c'était sur le chemin de retour après une via. Et vraiment pas sur un passage difficile, en marchant à peu près à plat sur le sentier, j'ai mis le pied de travers dans un trou.

Sur les vias, j'ai vu une fois une copine tomber et se rattraper : elle avait cru qu'elle tenait, sa main a glissé, elle a lâché, mais s'est rattrapée avec la même main un peu plus bas (et s'est fait mal au poignet, mais rien de grave).

Une autre fois, avec une autre, après un passage très facile sur une vire un peu boueuse, au départ de la montée juste après, son pied (avec sans doute la boue ramassée par la chaussure) a glissé, et elle s'est retrouvée suspendue par sa longe, mais sans choc, sans déroulement de l'absorbeur.

Comme quoi, les chutes peuvent arriver même (surtout ?) quand on ne s'y attend pas, et c'est là qu'il vaut mieux avoir sa longe attachée correctement. Bon, pour le chemin du retour, ça ne change rien, pas de longe, il faut faire attention. Et je me demande toujours pourquoi je n'ai pas fait attention ce jour là, alors que j'ai fait énormément de randos bien plus difficiles sans aucun incident de ce genre. Peut-être que mon attention s'est trop relâchée en considérant que les difficultés étaient finies puisque j'étais sorti de la via.
Marvalec smile Posted 2016-06-22 - 17:49     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Bernard, moi je viens de reprendre aujourd'hui après un arrêt forcé de plus de 3 semaines suite à ma chute à Thônes sur le chemin de retour et comme tu dis une chute à la con mais avec un traumatisme crânien et la moitié de l'oreille arrachée et pour finir, même pas en via, perte d'équilibre dans un Casino juste avant que l'on m'enlève les points, rechute sur la tête, j'étais sonné mais bien sur tout le monde rigolait avec mon bandage style joueur de tennis, enfin suite à cette chute et vlan une sorte de douleur sur le côté suite à l'effort désespéré que j'avais essayé de faire pour me rattraper. Vendredi j'ai vu un ostéopathe qui m'a tordu comme un malade. Alors aujourd'hui malgré la douleur je suis allé faire les 3 vias de Nans avec un sac de 12 kg ( histoire de corsé le coup ) plus une chaleur de plomb 35 %, heureusement les deux plus chiantes sont une grande partie à l'ombre mais alors le chemin est toujours aussi casse gueule. Ah j'ai fini en perdant le sac dans " Peurs et Tremblements " , enfin il est tombé d'une vingtaine de mètre, j'ai flingué mon caméscope ( je ne sais même pas pourquoi je le prends car je ne l'utilise pas ), enfin là il est mort. Résultat de la journée positif, car pour le moment je n'ai plus mal au dos, à confirmer demain matin. mais je suis rentré vivant et sans blessure, ça change un peu.
Steph73 private_message smile Posted 2016-06-22 - 18:48     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Merci de me corriger dans ma conjugaison "Marvalec" je ne suis en effet pas toujours juste smile.

Je me suis fait plusieurs fois la réflexion sur les chemins d’accès de via qui sont plus raide et dangereux que la via. Exemple le chemin du col du chat, ma 1er via j'ai fini avec les cuisses en feu, ou celle de st vincent de mercuze bien casse figure !

Après je ne suis pas encore tomber sur via où le matos est limite. Avec des planche pourries sur les passerelles, ou des prises qui se barres. Par contre des câbles marqués par des plomb ça j'ai déjà vu, comme quoi je doit pas être le seul à me boiter ^^.

Pour revenir à quelque chose de plus sérieux, je vais alléger ma longueur de corde je vais passer de 40m (une corde j'avais déjà) à 10m. Après plusieurs via, 40m c'est pas adapté, trop court pour un rappel et trop long pour passer un passage difficile. A la louche à 68g le mètre ça me passe de 2.72kg à 0.68kg.
Pour ce prix la je prendrai 2L de flotte et pas 1L, je finirai pas déshydraté au moins.

Après je ferai de plus en plus la chasse au gramme, mais avant je crois que la chasse au kg pour moi serai un bon point smile

C'est de ses erreurs que l'on apprends et là j'ai vite compris smile
Bernard private_message smile Posted 2016-06-22 - 20:09     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Bonsoir Steph,

10 mètres, ça me parait quand-même trop court. Avec 20 mètres, tu peux avoir assez de longueur pour aller d'une queue de cochon à une autre. Quand tu sors une corde, ça veut dire que tu n'es pas sûr d'une des 2 personnes, toi, ou l'autre, selon les cas. En ce qui me concerne, chaque fois que j'ai eu besoin de la corde, c'est pour un autre, et j'ai donc pu voir ce que font des personnes qui ont besoin d'aide : elles sont fatiguées, paniquées, elles n'arrivent parfois plus à passer correctement leurs mousquetons. Dans de tels cas, je ne suis tranquille que s'il y a au moins une queue de cochon entre la personne assurée et moi, de façon à ce que je sois sûr de pouvoir arrêter sa chute éventuelle sans être entrainé moi-même en dehors de la via et mis éventuellement en situation difficile aussi. J'ai déjà fait l'expérience en atelier de via d'être pendu sous le câble, avec l'absorbeur complètement déroulé, et ce n'est pas évident de remonter seul , voire même avec des gens ayant une corde au dessus, il faut qu'ils sachent faire un mouflage sinon on n'y arrive pas. Alors je ne veux surtout pas que ça m'arrive avec en plus une personne encordée pendue en dessous de moi.
Steph73 private_message smile Posted 2016-06-22 - 21:35     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
20m c'est pas mal, mais je me pose une question"Bernard".
Je crois (et pas je suis sûr) que l'espacement entre 2 queue de cochon est de 5m maxi et encore les longueurs de 5m on les trouves sur des tronçons verticaux le plus souvent. Si je ne me trompe pas (la aussi je suppose, je n'ai pas encore tester l'assurage d'autrui avec une corde) il faut s’arrêter à chaque tronçon pour assurer son second avec un 1/2 cabestan sur la queue de cochon puis il nous rejoint. On avance d'un tronçon, on réassure avec un 1/2 cabestan puis il nous rejoint (ainsi de suite ) donc jamais plus de 10m entre 2 personnes.
Surtout que si la corde est trop longe faut se faire un anneaux de buste non?
Bref c'est le système d'une cordé? smile

Après l'idée c'est surtout de me sortir de la merde. A la limite je me sent plus rassuré d'aller chercher quelqu’un de pendu par sa longe que de l'assuré tous les 5 ou 10m. J'ai au besoin une poignée et un descendeur autobloquant, donc faire un mouflage et trainer l'autre comme un sac c'est faisable.
Mais tous cela est surement dut à ma méconnaissance de l'assurage d'autrui par cordée.

Mais je pense que "Bernard" vient de piquer ma curiosité à tester les scénarios de cordés. Merci Bernard ! smile
(merde maintenant faut que je prenne un pote inconscient et que je le suspende comme une saucisse en via ^^.
Des cobayes amateurs dans le coin ? smile )

Je reste ouvert à vos remarques et commentaires!
Marvalec smile Posted 2016-06-22 - 22:52     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Ah oui Steph73 il est bien chiant le chemin d'accès à la via du Col du Chat, pas dangereux mais long et ça grimpe et je ne sais pas si tu parles de la même mais l'année dernière les planches au début étaient pourris c'est sur, mais c'est un peu comme la sortie à l'échelle de perroquet à Hostiaz, toi avec tes 93 kg plus ton matos, tu vas taper au moins 100 kg, alors si
tu as l'occasion prends la comme ça, à l'arrache, si elle casse pas tu auras de la chance, même la petite passerelle est rustique mais c'est peut-être voulu, ça a un certain charme.
Marvalec smile Posted 2016-06-23 - 01:51     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Steph73, comme tu vois je ne dors toujours pas et ce site qui a un décalage de 2 heures, oui j'ai oublié dans ton équipement tu devrais prendre un palan, ça peut te servir, vue ce que tu fais. Tu pourrais aussi t'inspirer d' Adam Ondra, qui équipe ses propres voies avec une perceuse, remplaces des barreaux, rajoutes des plaquettes pour les pieds ou changes tout ce que tu pourrais ne pas trouver conforme, on est jamais mieux servi que par soi-même.Tu as du boulot pour cet été !!!
Laurent [Webmaster] smile Posted 2016-06-23 - 05:15     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Test : message posté à 7h15 heure française

Édit : On pensait avoir corrigé le décalage horaire le week-end dernier (on s'en est rendu compte vendredi) mais effectivement il reste encore un truc qui cloche.
Ne pas hésiter à nous contacter pour signaler un problème que vous verriez. On ne voit pas forcément tout à notre niveau.
Steph73 private_message smile Posted 2016-06-23 - 08:03     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Merci "Marvalec" pour ton humour grinçant smile ! Perso je suis factionnaire donc la nuit, le jour c'est un peu subjectif (comme les weekend d'ailleurs) ça ne m'étonne que à moitié que tu soit debout.

Très bonne idée le palan ! smile

Pour ceux qui est de l'équipement des via. j'imagine le tarif ! Dans mon taff on fait appel de temps à autre à des cordistes. Et quand je vois la taille des factures je pense que le coût d'entretien d'une via ça doit taper même pour une commune.

( Petit coucou à Alan d'ailleurs un formateur de travail en hauteur qui a bien fait son boulot sinon je ferai pas de la via )

Je connaissais pas Adam Ondra, merci pour la découverte. smile c'est un sacré bonhomme. C'est une boule de feu sur une paroi !

Mais attend "Marvalec" : palan? Adam Ondra?(68kg), Marvalec?(65kg) c'est un message subliminal !
Il faut que je perde du poids c'est donc ça le truc qui me gêne tant quand je grimpe ! smile

Merci encore pour les posts de tous le monde. L'ambiance est bonne smile
Marvalec smile Posted 2016-06-23 - 09:53     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Steph73, il faut remercier Domingo pour Adam, c'est lui qui me l'a fait découvrir, mais il est fort mentalement ( Domingo je ne sais pas mais Adam certainement ) et toi ne change pas, tu es très bien comme ça, un mec normal en quelque sorte. Et dans mon dernier post, il n'y a rien de subliminal. En ce qui me concerne oui je peux être un peu " grinçant " , mais ce n'est pas bien méchant.
Marvalec smile Posted 2016-06-23 - 10:15     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Ben mon Laurent, vous vous êtes rendu compte du décalage que ce Vendredi !!! Ben ça fait un moment qu'il y est, bon ça ne peut pas m'arriver un truc pareil je n'ai pas de surcharge due au travail et je n'ai jamais de montre, je reste à l'heure solaire alors les gens que je croise sont toujours surpris quand je demande l'heure ( tu as l'impression de les agresser ) étant donné que je n'ai pas non plus de smartphone, il faudrait que je retourne chaque fois à ma voiture, mais si je dois faire 7 km comme l'autre fois ou je me suis trompé de parking et j'ai fini de nuit sans frontale à travers les bois, oui c'était fin Décembre et à 16 h 30 la nuit commence à tomber, non j'ai attaqué une autre via à côté et suis arrivé à 23 h à la bagnole et pour toi Steph73 qui aime bien les petites anecdotes, en voulant me changer j'ai sorti mon sac à dos pour ensuite déplacer ma voiture et j'ai fini par rouler dessus avec la bouteille d'un litre de coca qui a explosé dans mes fringues mais j'étais quand même content, j'ai fini chez moi à 2 h du matin.
Laurent [Webmaster] smile Posted 2016-06-23 - 14:47     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Hé oui, quand on passe du temps à lire les proses des uns et des autres, c'est du temps que l'on ne passe pas à chercher les défaillances et les corriger smile
Bref, problème résolu normalement (posté à 14h47 à ma montre)

P.S. : on a corrigé d'autres problèmes qui, eux aussi ne nous avaient pas été signalé (ou oublié, et/ou pas assez insisté) (parfois page blanche lors d'une réponse, fonction de recherche de messages qui ne permettait pas de défiler d'une page de résultats à une autre, ...)
Bernard smile Posted 2016-06-23 - 15:59     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Laurent, merci pour tout. Et ceux qui s'y connaissent un peu en informatique n'ont pas forcément envie de relever toutes les imperfections, ça prend un temps de corriger tout ça ! Le décalage horaire, je n'y avais même pas fait attention, il ne m'a pas gêné depuis qu'il existe.

Bernard
Marvalec smile Posted 2016-06-23 - 20:28     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Bernard le décalage ça n'a jamais gêné grand monde, c'était juste un constat et pour le reste c'est bien Google Chrome qui fonctionne le mieux. Sinon Laurent si tu fais du bénévolat, faut arrêter et si c'est ton boulot j'espère pour toi que tu es payé correctement car sinon il faut arrêter aussi et passer à autre chose.
Steph73 private_message smile Posted 2016-06-23 - 21:29     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Merci "Laurent" je tiens à préciser que ce forum ne ressemble pas à une poubelle c'est appréciable et surtout lisible !

Et le coup du décalage je suis totalement passé à coté ^^'
domingo smile Posted 2016-06-23 - 23:51     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
ben moi je reviens d'une grande voie en terrain d'aventure dans le vercors, où mon pote et moi on était simplement contents d'être revenus entiers'fuck, 11 heures de parking à parking, + 3 heures de bagnole aller retour.Echec dans la voie finalement, obligés de redescendre tout en rappel alors que ce n'est pas prévu pour(rappels sur des arbres voir des arbrisseaux, on a pris des risques inconsidérés comme je ne compte plus en prendre, le bordel quoi, bon je passe les détails.Pat doit un peu connaitre cette voie figure en petit encart dans un bouquin de pascal sombardier.
Pour revenir à adam ondra, il vient de revenir de la grotte de flatanger en norvège(site à la plus forte concentration de voies extrêmes au monde, la pluspart équipées par son altesse adam.Il a en un week end plié 1 8a et 2 8b+ à vue, et un 9a+ FA (first ascent).Et surtout il parle de ses derniers projets, qu'il a déjà équipés lui même là bas un 9b(kangaroo dyno, une voie où il y a un "dyno", donc un jeté monumental parait il), un 9b+ dur(extension de "change" premier 9b+ au monde, et enfin deux voies ultimes : project big, project hard, toutes deux estimées à ...9c, les premiers 9c du monde...mais il encore beaucoup de travail pour les enchainer
Marvalec smile Posted 2016-06-24 - 01:24     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Ah Domingo tu prends des risques insensés, tu te lâches ou c'est déjà l'andropause !!! Ce Jeudi j'ai pu assister à la toute première intervention en via avec hélitreuillage pour récupérer deux personnes. Mais franchement un truc dingue, je venais de faire 3 fois de suite cette via plutôt facile mais sous un soleil de plomb, c'était à la via du Regardoir au dessus du lac de Vouglans, j'allais d'ailleurs y descendre pour m'y baigner, mais une nana de 23 ans, avec son frère de 13 ans, a fait appel au secours car celui-ci avait vomi sur la paroi suite à un malaise du à la déshydratation, donc hélico + 6 voitures de secours + les gendarmes enfin plus de 20 personnes ( dragon 21 de Dijon pour l'hélico à 4500€ l'heure de vol, si on compte, tout ça revient cher pour un vomi ) mais ou j'ai rigolé c'est en discutant avec un pompier qui me disait qu'avec un temps pareil ce n'était plus une via mais une plancha et c'est vrai qu'à Vouglans sur la via en plein cagnard à 3 heure de l'après-midi, c'est un véritable four solaire. J'ai parlé à la fille car ils ont juste emporté son frère a l'hôpital pour des examens, mais elle était contente de son hélitreuillage ( super c'est gratuit ) enfin dans l'histoire on se rend compte combien les gens réagissent différemment dans certaines situations, moi j'ai l'habitude de ne boire que très peu même par forte chaleur là ou d'autres devront avaler des litres. Enfin tout s'est bien fini, mais un sacré cirque pour pas grand chose. Mais ce n'est pas tout, en revenant du lac, comme l'on remonte par un chemin escarpé je suis tombé nez à nez avec un chamois qui voulait me charger, ce con il tapait avec ses sabots de devant en me regardant avec sa petite tête de travers, bon il a fini par repartir dans les rochers, mais ça fait déjà la deuxième fois que ça m'arrive ( le chamois qui veut te charger ) mais je ne pensais pas en trouver dans ce coin. ( Non dans ce coin il y a pleins de rapaces, des lynx qui ont leur territoire, des chevreuils, des cerfs, des loups mais qui ne font que transiter car ils remontent sur les Vosges ou vont en direction du Massif Central, une sorte de carrefour pour eux parait-il ). Au final une journée instructive et un bel hélico tout neuf.
Steph73 private_message smile Posted 2016-06-24 - 02:06     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
C'est clair que ça fait cher le vomi ! Après plein cagnard à 15h sur une plancha bien chaude, le temps de cuisson est super court avant de faire cramer un enfant !
Si l'idée de la frangine c'était d'avoir la paix, je crois que le petit frangin il a pas trop la ramener le soir smile

Je rigole mais c'est le genre de situation qui peuvent vite dégénéré en catastrophe total. Style le gosse complémentent à l'ouest (car déshydraté ) qui se foire avec le matos et tombe. La tu peux être sûr la via sera fermée en moins de deux.

Elle à l'air sympa cette via, ça à pas l'air trop méchant ni très long d'ailleurs. La vue par contre à l'air exceptionnel !
Le top j'imagine cette via en début soirée l'été avec une petite baignade et un petit barbecue au pied du lac.

Sinon pour le chamois, il vite compris qui est en haut de la chaine alimentaire non? HummmMarvalec heu Charralll !
smile
Bernard private_message smile Posted 2016-06-24 - 09:27     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Bonjour Domingo,

C'est quelle grande voie citée par Sombardier en Vercors, que je me méfie un peu la prochaine fois que j'irai à la recherche de ses itinéraires ? C'est vrai qu'avec ses descriptions, il faut se méfier un peu, parfois c'est volontairement imprécis pour ne pas attirer trop de foule dans des endroits vraiment difficiles ou bien qui doivent garder leur aspect naturel pas trop fréquenté, et parfois les passages se compliquent par rapport à la description à cause des éboulements.
Marvalec smile Posted 2016-06-24 - 10:22     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Steph73 cette via est belle, facile et pas fatigante du tout car très linéaire ensuite elle est progressive, pour ceux qui ne savent pas comment ils vont gérer la peur du vide il y a plusieurs d'échappatoires, sinon comme tu le signales, la vue est magnifique, pas une ville ou un village à l'horizon, que de la forêt et juste le lac en bas qui fait 35 km de long et jusqu'à 110 m de fond, c'est plutôt sauvage car il n'y a que 3 plages, c'est un lac de barrage qui a rempli les gorges de l'Ain donc dés que tu vas à l'eau, en dehors de ces plages qui ont du être aménagées, tu peux juste faire un mètre les pieds dans l'eau pour te retrouver avec tout de suite 50 ou 60 m de fond puisque tu te retrouves au bord de ce qui était au départ une falaise, enfin moi j'adore le traverser, très peu de monde le fait à cause des courants et la peur du fond, pour le barbecue il faudrait déjà trouver une plage ou un endroit pour le faire et comme ce n'est pas ma tasse de thé, c'est un " must " Sinon le chamois il est loin d'être en haut de la chaîne alimentaire car depuis l'arrivé du lynx la population est en forte baisse, en plus je ne sais pas si tu as déjà entendu le bruit d'un chamois qui fait la gueule, c'est plutôt impressionnant. Tu as aussi les sangliers et ça il y en a un paquet, hier j'en ai vu plus de 10, alors eux c'est dégage on passe, mais c'est trop marrant surtout les petits qui suivent à fond la caisse. Il y aussi beaucoup de chats sauvages ( rien à voir avec un chat domestique, ça c'est plus agressif qu'un lynx, j'ai déjà croisé 3 lynx mais ça ne cherche pas le contact, juste la femelle si elle a ses petits mais un chat sauvage tu ne sais pas si il va te sauter dessus, tu ne vas risquer pour ta vie, ce n'est pas un puma, je ne dirais pas la même chose d'un lynx ) alors autant je ne traîne pas en via, autant je passe du temps en forêt.
domingo smile Posted 2016-06-24 - 10:29     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
salut bernard
ll s'agit de la voie de l'éclair, qui part d'au dessus de richardière(près de chichilliane) pour aboutir à grimper dans une des "failles du parquet" .Il me semble qu'il vaut mieux ne pas en parler ou bien en parler avec précision.L'accès se fait par un chemin assez chiant, traversée latérale d'un pierrier alternant petits et gros cailloux, assez fatiguant.Ensuite tu arrives au pied de la voie, départ bien marqué par un couloir d'éboulis et un énorme bloc coincé en équilibre.Tu démarres à gauche du bloc.Une première longueur en 4b ou 4c je crois, pas dur mais la pluspart des prises sont pèteuses(et aussi on est pas en chaussons d'escalade, ce qui corse l'affaire, moi j'étais en pompes de trail).Sur une longueur de 40 mètres il y a 3 pauvres spits avec des risques de chute conséquente et réels vu le côté aléatoire de la pluspart des prises.J'ai testé toutes mes prises(pieds et mains)avant de charger dessus.Ensuite j'ai assuré mon pote en second, un gros bloc s'est décroché sous sa main et li se l'est pris sur la cuisse, sans trop de bobo, mais bon çà refroidit, heureusement qu'il était en moulinette...Ensuite il y a quand même un relais sur 2 points(ce sera le seul de la voie), puis on remonte un couloir d'éboulis pèteux et terreux, sur lequel on a vu dévaler des caillasses 5 ou 6 fois en qq minutes(chamois), on en a évité deux d'assez près.En haut du couloir à droite on remonte sur la crête de droite avec un réta facile mais craignos(rochers et prises branlantes) pour accéder à des rampes herbeuses et glissantes, sans aucune possibilité de s'assurer(j'ai bien mis un coinceur dans une faille pourrie, mais j'étais pas convaincu que çà tiendrait s'il tombait(même pas du tout en fait.A partir de là il faut remonter ces gradins rocheux pourraves assez longtemps en faisant des relais sur des arbres(là çà tient bien) et en cravatant un ou deux arbres de temps en temps, c'est du 3 fastoche mais très expo.Arrivés en haut de cette rampe, on arrive sur un petit replat qui permet d'accéder à un mur de terre et de pierres(niveau un bon 4c je pense, mais ultra expo, avec un ravin dessous.Mon pote m'assurait depuis la seule plaquette ancrée bien plus à droite, mais pour rejoindre des gradins herbeux et glissants au dessus.J'ai cravaté un vague buisson, mais c'était uniquement par principe, çà ne m'aurait jamais retenu.Si je chutais je tombais facilement de 15 ou 20 mètres, à supposer que la seule plaquette présente tienne...sinon je pense que je dévalais direct 200m jusqu'au pierrier...Inutile de dire que j'ai pas aimé.Sur les gradins herbeux au dessus on trouve une autre plaquette(ben une seule toujours, et c'est la toute dernière), qui m'a permis d'assurer en moule le copain, qui en a bien chié pour passer.Ensuite, je l'assurais depuis la même plaquette pour qu'il remonte les gradins herbeux jusqu'au début de la faille en éclair bien visible.Plus aucune autre possibilité de s'assurer, il est entrè au départ de la faille, et il m'a dit qu'il ne voyait aucun ancrage, et que pour accéder plus haut dans la faille, il n'y avait que de la paroi bien lisse.Sur ce, on a décidé d'un commun accord que çà suffisait les conneries et qu'on n'allait pas risquer de se tuer pour une fucking voie en terrain d'aventure de mierda ( smilesmile ), ni faite ni à faire.Je n'ai tout simplement jamais vu de terrain d'av aussi merdique, aléatoire et pèteux, avec autant de chutes de pierres qui te passent au raz de la tronche, et pourtant j'en fait quelques uns.Donc on a tout descendu en rappel sur des arbres ou des branches, en essayant de laisser le moins de matos possible, sauf pour le dernier rappel(dans la première longueur équipée, où on a préféré descendre sur deux points(donc on laissé un petit bout de corde à double pour relier les deux plaquettes et un moustif à vis.Je te racontes pas comment on était soulagés de retrouver ce pierrier pourtant bien pourrave, entiers comme tout.Arrivés au parking, il était 21h30(on avait décollé du même parking à 10h30, quand même, la loose d'enfer), passablement déshydratés(on avait 2 litres chacun pourtant).
En conclusion, même si tu as un niveau sensiblement au dessus de celui requis, c'est tellement blindé d'aléas et de dangers de tous poils, cette crapahute, que je ne la conseille vraiment à personne.Petit détail qui a son importance : y pas de réseau pour le portable sur cette falaise, ce qui fait que si tu dois appeler les pompiers, t'as intérêt à être télépathe smile
bonne journée et peace and love
Bernard private_message smile Posted 2016-06-24 - 14:28     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Bonjour Domingo,

Hé hé, c'est bien ce que je supposais; de ce côté là. Cet accès aux rochers du parquet à travers les failles est bien attirant. En ce qui me concerne, j'ai aussi buté l'été dernier : c'était un lendemain de pluie, je n'ai même pas osé franchir le premier pas d'escalade que tu décris, sur les rochers encore mouillés. Du coup, j'ai redescendu le pierrier, et j'ai continué le chemin vers le haut, puis j'ai pris le dernier pierrier pour monter par le pas du pin. Et là aussi, les cailloux tombaient. Mon frère qui était devant en a fait tomber un qui a frappé Catherine au bras. Heureusement que ce n'était que le bras, déjà là, elle a perdu connaissance. Il a fallu attendre qu'elle reprenne conscience avant de décider de continuer la voie, que nous avons terminé en vitesse et à peu près à corde tendue pour ne pas perdre plus de temps. Nous sommes arrivés au sommet à peu près vers 15 heures, et avons pu pique-niquer avec un bouquetin majestueux qui est sorti du brouillard et passé entre la crête et nous. Plus tard, j'ai fait la rando par au dessus pour voir à quoi ressemblait la sortie des failles par le haut, c'est un peu labyrinthique, il faut bien avoir le tempérament de Sombardier pour passer par des endroits pareils.
Bernard private_message smile Posted 2016-06-24 - 14:42     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Bonjour Marvalec,

Pour le chamois qui gratte et parait agressif, c'est un peu étonnant, les chamois sont assez craintifs.

Une fois, j'ai cru avoir affaire à un chamois comme tu le décris, mais j'avais pris une photo, et en la montrant à quelqu'un qui s'y connaît mieux, il m'a expliqué que c'était une femelle bouquetin. Elle ressemble un peu à un chamois, elle est un peu plus trapue qu'un mâle chamois mais pas tant que ça, elle a des cornes dont la courbure est un peu plus régulière au lieu de monter droit puis de se recourber comme le mâle chamois, elle n'a pas peur de l'homme, et elle n'hésite pas à le défier, surtout quand elle a ses petits à protéger à proximité :
.
Je ne sais pas si dans ton cas, ça pouvait être une telle rencontre aussi, ou si tu t'y connais assez pour être sûr de faire la différence entre ces 2 animaux.
Marvalec smile Posted 2016-06-24 - 17:29     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Bernard si je peux te confirmer que c'était bien un chamois, dans cette partie du Jura et dans tout le Jura je crois bien, il n'y a pas de bouquetins et c'est la deuxième fois que je tombe sur un agressif comme ça, en tout cas ceux la ils n'ont pas peur de t'envoyer des messages. Sinon je rentre à l'instant de la via de Fort L'écluse que j'ai faite 3 fois de suite mais comme hier à Vouglans , un soleil de plomb, pourtant elle est facile mais j'étais claqué à cause du soleil. Je dois aller à Buis les baronnies et aussi la Vidourle si c'est ouvert mais je ne sais pas quand je vais me décider.
Steph73 private_message smile Posted 2016-06-24 - 20:31     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Whaou! "Domingo" Je viens comprendre la définition de "terrain d'aventure". Je comprend largement que vous ayez fait demi tour. J'espère que toute les voies d'escalades naturel ne se sont pas comme celle-ci, c'est à dire roche pourri et sous équipé.
domingo smile Posted 2016-06-24 - 21:45     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
non, steph, justement, il n'ya que les terrains d'aventure qui soient comme çà, les voies classiques, dites sportives, sont équipées d'ancrages à demeure placés tous les quelques mètres(tous les 2 mètres environ si on du bol, sinon tous les 3 ou 4 mètres dans les grandes voies, voire plus, mais l'espacement n'est pas forcément régulier, mais plustôt théoriquement adapté à la configuration de la voie, c'est à dire plus rapprochés dans les pas difficiles, plus éloignés dans les pas les plus faciles.Heureusement, madre mia, sinon l'escalade serait réservée à une élite, ouf !..
Steph73 private_message smile Posted 2016-06-24 - 22:28     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Si je résume "terrain d'aventure" c'est quelque spit ici et là sinon c'est coinceur dans les failles quand on peux ?
Bernard private_message smile Posted 2016-06-25 - 00:52     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Bonsoir Steph,

Terrain d'aventure, ça veut dire grimpe sur une voie non équipée. Il peut y avoir quelques spits ou relais pour quelques rares passages que les habitués trouveraient trop dangereux ou difficiles sans ça. Le reste du temps, il faut savoir s'attacher avec différentes sortes de coinceurs, avec des sangles, autour de becs rocheux ou d'arbres. C'est vraiment l'extrême inverse de la via ferrata pour ce qui est de l'équipement. L'escalade classique, c'est entre les deux. Entre l'escalade et la via ferrata, il y a un autre intermédiaire, la via corda. Si on veut progresser petit à petit, quand on atteint un niveau élevé en via ferrata, on peut passer en via corda, puis en escalade, puis en terrain d'aventure. Mais d'autres préfèrent aller directement en terrain d'aventure, parce que c'est plus libre, plus naturel, ça fait plus appel à la réflexion personnelle, et on peut toujours choisir des terrains plus faciles pour commencer. En gros, ça peut être de la rando, puis de la rando avec des passages de plus en plus difficiles, puis en amenant son propre équipement amovible pour se protéger dans ces passages difficiles, sans rien laisser de fixe pour que le passage reste aussi identique et libre et naturel pour les suivants.
Bernard private_message smile Posted 2016-06-25 - 12:02     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Bonjour Domingo (et les autres),

Voici un lien qui présente ce terrain d'aventures de la fissure en Z des rochers du Parquet :
http://stephane-despreaux.imag.fr/4sup/rocher/2014/1405884703477.php
Steph73 private_message smile Posted 2016-06-25 - 12:33     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
En tous cas le décors de la faille est magnifique ! ça semble pas simple par moment (voir galère) mais à la fin je pense qu'on doit quand même être content smile
domingo smile Posted 2016-06-25 - 14:04     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
oui, j'avais imprimé le topo figurant sur ce lien pour aller dans la voie d'ailleurs.Et les photos sont vraiment belles
Marvalec smile Posted 2016-06-26 - 13:47     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
Domingo ou d'autres avez vous déjà eu l'occasion de grimper dans ce genre de site, peut-être que oui, certains trouverons même que c'est de la " gnognotte " mais vous tapez: La Rivière, Chézery-Forens dans le moteur de recherche de Google Earth , ensuite il faut grimper pile en face justement au début dans le lit d'un torrent qui n'existe que si il y a un orage, mais j'ai été coincé dedans un jour d'été, c'est l'avalanche de pierres, cailloux de toutes tailles quand il pleut fort, donc il faut y aller seul, en aucun cas tu ne peux engager la vie ou l'intégrité d'une autre personne, tu ne peux pas le gérer, t'encorder, tu ne peux compter que sur toi même, c'est hyper dangereux même par beau temps ( si il fait chaud c'est un véritable four, cuisson assurée au bout d'une heure alors je me tartine ) car si tu regardes le site sous tous les angles tu verras bien la forme du cirque et sa nature, aucune prise fiable, et ça grimpe, tu n'as aucun temps de repos, pas de coin pour te mettre à l'ombre, tu y vas avec juste des bonnes pompes et un sac à dos mais aucun autres équipements, ni cordes, crampons, ou piolets, rien, on peut en prendre du matos mais c'est inutile, la roche est friable, tout fout le camp un peu partout, tu es constamment en recherche d'appuis, d'équilibres précaires. J'y ai déjà chuté ( mais personne ne serait surpris ) car à un endroit, au début de la montée, tu as une grande dalle très inclinée et glissante si elle est à peine humide, en fait elle canalise les eaux ( avant formation du fameux ruissellement et cascade ) pour former le torrent avec au bout sur le bas cette fameuse cascade de 3 m de haut ( pluie forte d'une durée de 10 minutes max et galère totale ), tu pars donc en glissade et impossible de t'arrêter jusqu'à la fin et la belle gamelle sur le dos sur des rochers, mais coup de bol mon sac à dos a un peu joué le rôle d'airbag.( Je pense a une gamelle d'Adam Ondra sur des rochers dans une vidéo que tu m'avais envoyé, il avait eu beaucoup de chance ) et c'est d'ailleurs la seule fois ou j'ai du redescendre sans le vouloir ( et de toute façon quand il t'arrive cette chute tu es en bas car cette plaque commence au début de l'ascension sur une cinquantaine de mètres de long et si tu chutes plus haut tu arrives dedans aussi dans le final de ta gamelle, c'est super comme piège ) mais avec quand même une cheville, un poignet et un genoux qui avaient bien soufferts et juste le cuir chevelu arraché à l'arrière du crâne donc sa saigne toujours beaucoup, du coup retour à la voiture plus rapide que prévu mais content quand même de m'en sortir aussi bien. Tout ça pour dire que ce n'est pas un terrain d'aventures mais plutôt un endroit pour se rendre compter jusqu'où on est capable d'aller par défi. Je n'ai jamais vu quelqu'un dedans et jamais personne n'a voulu m'y accompagner alors que j'y ai grimpé plus de 20 fois, si tu regardes il y a une photo dans google earth qui représente bien la formation du terrain. Le village La Rivière est à 750 m d'altitude , ensuite il faut faire 1 km pour atteindre le bas du cirque, tu vas être à 850 m d'altitude et ça monte aussitôt dans cette formation face à toi pour arriver à un peu plus de 1700 m, ce n'est pas le même genre de truc que tu fais dans la voie de l'éclair, ou je vais il ne faut pas te louper une fois, ne jamais glisser, bien se renseigner sur la météo mais en été tu ne pourras jamais être sûr car une fois que tu es dedans il faut finir, tu peux redescendre par le même endroit mais si tu chute, tu es mort, il faut donc sortir en haut coûte que coûte si tu veux avoir le moins de risques possible, et comme c'est un endroit ou très peu de personne s'essayent, tu ne risques pas de trouver d'équipements. J'ai mis deux liens l'un est un récit pour trouver la grotte et la description du site ( bien lire l'article en entier car on l'a trouve facilement, mais pour le reste ça ne m'étonne pas qu'il ne soit pas allé au bout de son trip ) l'autre et une photo du site, mais pas forcément prise ou c'est le plus impressionnant quand l'on se trouve dedans. Au final ce ne sera jamais un terrain d'aventure mais ça peut finir en drame, c'est arrivé au moins deux fois, mais ceux qui sont morts sont tombés du haut ils n'avaient pas fait ce parcours " atypique ", celui que j'utilise. Oui à ce niveau là c'est un peu de l'aventure, genre quitte ou double. ( à 30 km de chez moi, mais j'ai un autre plus raide juste à 1 km, mais là c'est direct abrupt )

https://objectif40.wordpress.com/2014/05/17/le-mystere-de-la-marie-du-jura/


Ps : si les liens ne fonctionnent pas, faire un copier / coller
Marvalec smile Posted 2016-06-26 - 13:58     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
En fait le deuxième lien pour la photo n'a pas suivi, mais on la retrouve sur le premier lien avec d'autres du même coin à la fin de l'article ( attention grande taille pour petit débit )

Bonne lecture.
Marvalec smile Posted 2016-06-26 - 14:33     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
En fait la photo qui donne une idée du site est celle ci-dessous, alors ils appellent ça les " Roches Franches " mais elles n'ont de franches que le nom j'aurais mis plus volontiers " Friables " en plus comme je le disais, n'ayant pas été prise quand on se trouve à l'intérieur, on a aucune idée de à quoi on s'attaque à mains nues !!! ça n' rien à voir avec de l'escalades traditionnel, de la via ou de la grosse randonnée, c'est ce qui me fait dire qu'a part monter à 2700 m au GR20, je ne vois pas de grosse difficulté à part la durée à faire ce fameux sentier.

domingo smile Posted 2016-06-27 - 11:56     Subject: Re: Parlons un peu de nos défaites en via ferrata
j 'ai trouvé çà : http://sophiedesfougeres.free.fr/nature/onf/valserine/valserine.pdf je pense qu'il est difficile de se rendre compte à moins d'y aller, mais çà m'a l'air d'être une formation géologique très inhabituelle, à voir peut-être si un jour je retourne dans l'ain voir mes potes.

[ Return to the forum | Forums list | Reply to this post | New message | Search a post ]