Viaferrata-FR.net: Viaferratez en France!
La via ferrata Revaclier (au Bois du Pomier) Le Rocher Saint-Pierre: juillet 2014 grotte de l'ours Colline Saint-Jacques La Grande Falaise Le Claps: vue sur luc en diois La via ferrata du Pont du Diable La Tête de Cheval

Accueil » Topos » Haute Savoie (74) » St-Julien-en-Genevois » La via ferrata de Collonge sous Salève

Partager sur Facebook Twitter Google Plus
all photo La via ferrata de Collonge sous Salève La via ferrata de Collonge sous Salève La via ferrata de Collonge sous Salève La via ferrata de Collonge sous Salève La via ferrata de Collonge sous Salève
Altitude de départ :   650 mètres Difficulté :   2 parties: PD
Altitude d'arrivée :   1200 mètres Longueur :   1200 mètres
Dénivelé :   550 mètres Prix :   Gratuit
Description
ATTENTION : (note du 02/10/2008)
La très grande majorité des commentaires indique que ce n'est pas une via-ferrata comme on pourrait l'imaginer en France mais tout au plus un sentier aérien sécurisé par un câble seulement à certains endroits afin d'accéder à des voies d'escalade

1ère partie :
Du parking, prenez le chemin ascendant sur la droite. Dès que vous serez à la clairière, le chemin s'amenuise, mais suivez les marques oranges. Montez le chemin évasé et non balisé jusqu'à 715 m. Un chemin raide grimpe sur la droite, allez-y. Après quelques virages le sentier part sur la gauche et rejoint la paroi.
Equipé d'un gros câble rigide et de pitons d'encrage, le mur présente un petit surplomb qui vous demandera un pas d'escalade athlétique. A la sortie, un câble continue sur la droite. Ensuite suivez le sentier jusqu'à une pencarte "Vire Butikofer".
Prenez la voie qui monte et vous atteindrez un éperon rocheux très aérien et gazeux mais bien équipée. Un ressaut rocheux de quelques mètres qu'il vous faudra désescalader sans assurance pour rejoindre le sentier qui longe la paroi et c'est parti pour un nouveau tronçon câblé dans un sentier presque horizontal avant une vire ascendante qui tire sur les bras, et vous rejoindrez la dernière partie câblée qui monte dans un diedre ouvert.
Pour descendre directement au Coin, remontez jusqu'à 975 m. et partez sur la droite dans le sentier Chafardon à 950 m ou une rampe métallique permet le passage d'une traversée ascendante. Un petit regard sur le Jura au passage...

2ème partie :
Du point 975 m. continuez sur le sentier ascendant jusqu'à 1020 m jusqu'à une pancarte "Les Varappes" et partez sur la droite en direction des "Etournelles" et Trou de la Tine. Quelques dizaines de mètres après la pancarte quittez le sentier et montez sur la gauche dans des escarpements rocheux et suivez les flèches rouges. A 1065 m. vous trouvez de vieilles rampes métalliques ou vous rejoindrez le sommet du Sphinx. Un partie gazeuse qui ne permet aucune défaillance, sur la droite un nouveau tronçon aérien "Les Etournelles" qui franchit une petite passerelle métallique. Tout en continuant la via vous atteindrez le Trou de la Tine, magnifique arche, oeuvre de la nature, et prenez le GR que vous quitterez rapidement pour monter sur la gauche dans le sentier des Crêts.
Du pylône rejoignez le GR près du Trou de la Tine. Le descendre jusqu'à 1200 m. et quittez le GR en direction de la Grotte d'Orjobet que vous traverserez par des marches qui ont été taillée dans le roc. Vous rejoindrez le Coin puis par la D 145 le parking du Refuge du Salève

(Infos de l'Association Genevoise des Amis du Salève)
Passerelle Pont de singe & Népalais Echelle & Filet Tyrolienne
x 0 x 0 x 0 x 0
Plus d'infos
Office du tourisme de Saint-Julien et du Genevois - Tel : 04 50 04 71 63 - http://www.tourisme-genevois.fr
Syndicat Mixte du Salève - Tel 04 50 95 28 42
Besoin d'un professionnel ?
Type de Via Ferrata
Année 2000 : Beaucoup de barreaux - Peu de contact rocher
Horaires
Approche : 5 min
Via ferrata :
- 1ère partie: 3h00 à 3h30
- 1ère + 2ème partie: 5h00 à 6h00
Retour : ???
Latitude:
/ Longitude:
Approche / Accès routier
Depuis Genève prenez St-Julien en Genevois puis le D 145 en direction du Coin. Après le parking du Coin, continuez sur 1 km à droite le Bar, Restaurant du Refuge du Salève.
Les bonnes adresses dans les environs ... (d'après les internautes)
Notez le niveau de difficulté de cette via
10 viaferratistes ont déjà voté
F F 10%
PD PD 10%
AD AD 30%
D D 0%
TD TD 50%
ED ED 0%
Pour vous, cette via correspond globalement à un niveau
Derniers commentaires
Alex le 12/07/2015
« Il ne s'agit pas du tout d'une via mais d'un sentier équipé dans les années 50 pour faciliter la descente des grimpeurs qui évoluent dans la paroi des Bütikofer. Il n'y a rien d'insurmontable mais l'ensemble n'a pas été pensé pour les ferratistes ! »
le 01/10/2011
« il faut connaitre sinon on n'arrive pas a ce faire plaisir, j'ai eu l'impression d'etre perdu tout le temps, d'y aller a l'aveuglette.... C'est meme dangereux, il faudrai au moins un balisage précis pour etre sur d'etre sur le bon chemin.Par contre il s'y trouve de magnifiques curiositées naturelles,grottes,gouffre a ciel ouvert... En tout cas je me suis contenté par ceux ci... elle est sympa mais c'est un sentier aérien, rien de plus...Salut. »
J-C Richard le 22/05/2011
« Il faut cesser de dire que c'est une via ferrata, c'est le sentier des Etiollets, et cela ne correspond en rien à une via équipée selon les standards des via récentes. C'est un sentier non balisé qu'il faut trouver avec quelques passages câblés ou chainés, mais discontinus. Les longes sont inutiles. Il faut absolument y aller avec quelqu'un qui connait le chemin, sinon on risque de se perdre, et il y a déjà eu assez de morts au Salève comme ça. Matériel et connaissances d'alpinisme indispensables. »
Roi Lion le 03/08/2010
« Effectivement c'est un sentier de rando alpine trs aerien. Ne s'y engager qu'avec des personnes au pied sur et non sujettes au vertige. Mais de grace ne demander pas d'equipement supplementaire, c'est un magnifique itineraire. Effectivement il ne faut pas qu'il soit considerer comme une via. C'est l'avis d'un grimpeur, egalement randonneur et ferratiste. Ne vous battez pas il en faut pour tous les gouts. merci en bonne montagne. »
cedric le 24/04/2010
« c'est une magnifique expérience : rien n'est indiqué, tout se passe au feeling pour trouver les moyens d'accès, dernière partie d'ascension sur une crête non sécurisé ... à couper le souffle !! adrénaline assuré !! A réaliser accompagné ! »
Christian-Luc le 23/10/2009
« Je viens de faire cette via aujourd'hui, heureusement avec un bon guide. C'est effectivement un chemin qu'il faut connaitre. Elle ne doit pas etre cotee PD mais beaucoup plus. En comparaison, Les vias de La Clusaz ou du Grand Bornand sont cotées Difficile à Très Difficile, alors qu'on y est en parfaite sécurité. Ici, on peut vite se tromper, s'engager là ou il faut pas, bref se retrouver vite fait dans une situation très dangereuse, même sur le sentier normal. En revanche, Très Très belle vue sur le bassin Genevois, de beaux passages bien exposés, et bien gazeux, de la variété: rochers, bois, grottes, ... Avec un bon guide, et une équipe sympa, on peut passer un bon moment... »
Thierry le 29/06/2009
« Alors les vrais coordonnées GPS sont : latitude : N46.13709° Longitude : E6.16253° Cela ne s'appelle plus restaurant du refuge du Salève mais le NYMPHEO . Sinon le balisage pour l'acces est très difficile à trouver ... J'y retournerai surement un de ses jours pour trouver l'entrée éee »
Cyril le 08/05/2009
« Effectivement c'est tout sauf une promenade de santé ! A découvrir par des grimpeurs et via ferratistes confirmés! je suis sauveteur en montagne sapeurs-pompiers et j'ai adoré ! quelle vue !!! superbe !!! le départ du "cable" est finalement facile à trouver quand on cherche dans la bonne direction ! apres le parking du "restaurant du saleve" prener le chemin sur la droite jusqu'à une bifurcation, de la monter tout droit face au salève et chercher à passer à droite de la faille que vous apercevez... montee encore et c'est parti! corde indispensable pour assurer certain passage ensuite !!! »
Wouafou le 03/10/2008
« Pour ceux qui veulent jouer a ce faire peur ,visiter ce site avant de vouloir faire cette "ballade" a vos risque .... http://www.genevephoto.com/laviaferratadeco/index.html »
Jean Marie B. le 02/10/2008
« Un peu surprennant de trouver les vires Butti dans les via ferratas de France : NON ! ce n'est pas une via Ferata ! C'est un cheminement, avec quelques câbles, que nous utilisons pour atteindre certaines voies d'escalade ou redescendre de certaines autres !!! Quand à la soi-disant "seconde partie", j'aimerais bien connaître l'abruti qui peut baptiser de via ferrata un sentier mal balisé, dominant une falaise de 100 m de haut et qui possède en tout et pour tout 20 mètres de câble !!! J'ose pas imaginer la tête de certains arrivant avec des enfants à cet endroit !!! C'est quasi criminel de proposer ça sur un site !!!! Quand à ce commenntaire : "Contacter les personnes responsables pour rétablir les tracés, rajouter des passages câblés ", ... ben le responsable est mort il y a déjà pas mal d'année ... et quand à rajouter des câbles , je crois que cette option serait TRES mal acceptée par la communauté grimpante ! Aller câbler où vous voulez, mais ne venez pas vous incruster au milieu de voies d'escalade !!!!!!!!!!!!!! »
le 10/05/2008
« J'ai découvert cette 'via' grâce à votre site. Le parcours combine un passage 'via' (sécurisé) et quelques passages non sécurisés plutôt exposés; à la sortie de la vire Butikofer, le sentier ascendant (vers la gauche) qui permet de rejoindre le cirque des Etournelles est un sentier de randonnée pour personne à l'aise sur terrain exposé. Sinon, très belle vue depuis le cirque des étournelles, la porte du sphinx est magnifique. Pour y accéder, je n'ai pas cherché à suivre les marques 'oranges' (d'ailleurs je n'en ai pas vu); depuis le parking du restaurant, je me suis dirigé vers 'la grande roche fendue' au pied des falaises (visible depuis le parking) que j'ai contourné par la droite puis j'ai trouvé un passage pour atteindre le sentier non balisé. J'ai mis 10mn pour rejoindre le début de la via avec le gros cable. Merci à votre site. »
Martial le 18/09/2007
« Dimanche 16 septembre 2007 : impossible de trouver cette via; même le restaurant du salève ne connaît pas ! très mal indiquée, et surtout apparemment dangereuse. A qui peut-on faire confiance ? »
manu le 20/08/2007
« 20 août 2007 réécriture de mon commentaire qui n'a pas été édité. Le topo décrit ci-dessus ne correspond pas exactement à une via ferrata dite classique. Il s'agit d'un grand itinéraire de montagne à variantes de voies. Aucun panneau n'existe dès le parking, seulement des points oranges qui correspondent aussi à des courses pédestres. On se fie aux sentes qui se dirigent vers la falaise. Un ressaut rocheux de faible hauteur et non équipé permet d'atteindre l'accès aux vires Buttikofer. Un très gros câble rigide et quelques clous au-dessus d'un surplomb initial permet de franchir une barre rocheuse et de parvenir aux vires. Elles sont câblées et constituent la via ferrata mais elle est courte . La suite se fait par sentes en terrain très instable et parfois exposé. Le retour est possible par un sentier. Au-dessus si l'on continue on parvient à un cirque rocheux à gradins équipé de quelques rampes tordues et exposé. La vire supérieure permet en progression encordée sur broches fixes de joindre le sphinx. Le parcours est très aérien , exposé et ne peut être parcouru que par des montagnards expérimentés et bien équipées. Si l'on continue à monter par les sentiers on parviendra à une grande grotte dite de La Tine. Conclusion: parcours de montagne assez dangereux pour des personnes non initiées , mal équipées et ne connaissant pas les lieux où l'on pourrait se perdre au-dessus de barres rocheuses impressionnantes. »
le 17/08/2007
« je connais ce parcours pour l'avoir fait plusieurs fois. Attention le commentaire du topo est complètement faux . Ce parcours demande quelques notions élémentaires de grimpe et d'assurage pour parvenir au gros câble qui représente une section de 4 m très difficile à cause du surplomb de départ. Ensuite un fin câble à gauche permet de remonter un sentier caillouteux instable qui amène au bout à un mur vertical de 4 m NON CABLE. Au-dessus démarre les vires Buttikofer câblées d'abord horizontales puis en diagonale ascendante. Là se termine la "via ferrata". En grimpant le sentier vers la droite dans la forêt on atteint le sentier de Chavardon puis celui d'Orjobet pour le retour au Coin. En grimpant le sentier vers la gauche cette fois-çi on atteint le cirque des Etiollets où se développe une VIA CORDATA : broches en place, mais il faut une corde, des dégaines, un frein et le savoir-faire; La tête de sphinx est très aérienne et exposée : attention ne pas s'y engager sans une personne expérimentée.Une fois la tête montée et redescendue en mode cordata le retour se poursuit à l'est du cirque des Etiollets par une vire en CORDATA ,exposée en de nombreux endroits.Puis l'on rejoint le sentier d'Orjobet . Conclusion: petite ferrata dangereuse où une glissade est fortement possible et un lieu où l'on peut se perdre car les indications n'existent pas. »
le 26/07/2007
« 24 07 2007 introuvable !! accès très dangeureux !!! inadmissible de la voir sur ce site !!! »
perrine le 25/06/2007
« je n'ai pas fait cette via, mais vous pourriez peut-être vous donner la peine de prendre en compte l'unanimité de ces commentaires en précisant qu'elle est dangereuse, afin de prévenir ceux qui ne lisent pas les messages. »
le 20/08/2006
« Les points faibles de cette via ferrata: -L'accès au départ de la via ferrata n'est absolument pas indiqué et ne peut pas être deviné car pour y arriver il faut presque escalader: improbable pour aller chercher une via ferrata. -La via ferrata en elle-même est absolument mal fléchée. On se perd facilement, les flèches orange prêtent parfois à confusion. -Quelques passages vertigineux non câblés qui peuvent être fatal (et je n'éxagère pas) si on manque d'attention. Les point forts: -Une progression dans les rochers fabuleuse avec des vues imprenables sur le bassin du genvois et sur les traces de la future autoroute Annecy-Genève. -Un panorama exceptionnel en haut avec vue à 360 sur Geneve, le lac Léman, le bassin du genevois, un bout du lac d'Annecy, la chaine des Aravis, la chaîne du Mont blanc...etc Les solutions: -Compte tenu des points faibles, il faut absolument la rayer de la liste pour l'instant. -Contacter les personnes responsables pour rétablir les tracés, rajouter des passages câblés ou prévenir que la via n'est pas câblée sur toute la longueur et quil y des passages extrêmement délicats. »
nicolas le 24/04/2006
« Ce n'est pas une via-ferrata mais un chemin du vertige. Trés bien avec un bon guide et avec des personne n'ayant pas le vertige. Je pense qu'il faut la retirer de la liste. »
Michael le 06/09/2005
« Etant dans le coin après avoir fait la VF Reclavier, j'ai voulu faire les deux de suite ... Peine perdue, j'ai mis 45 min pour trouver le départ (en plus en étant aidé par un gars qui passait par là). Le Topo est issu du livre "Toutes les Via Ferrata de France", qui en précise le coté dangereux et mal équipé. Enfin, l'approche de 5 min est très optimiste même en connaissant le trajet... Je ne l'ai pas faite car trop juste en temps mais d'après les "on dit" que j'ai pu entendre, la 2e partie est beaucoup plus intéressante que la 1ère, affaire à suivre ... »
stef .a le 21/08/2005
« Et moi qui faisait une confiance aveugle dans votre site et qui avait enfin decider ma chere et tendre de m accompagner grimper!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ben bravo Y A PAS DE VIA FERRATA meme les gars du cru ne la connaissent pas Faites quelque chose et enlever la immediatement de votre liste »
Georges V. le 20/08/2005
« Entièrement d'accord avec tous les commentaires déjà exprimés. A la montée il n'est pas évident de trouver son chemin. Et je crois qu'à l'origine M. Büttikofer ne les (les vires portant son nom) avait pas équipées dans le but d'en faire une "via ferrata". Personnellement j'ai toujours passé par ces endroits à la descente, ce qui nous a évité de désescalader des voies de varappe parfois assez soutenues; donc gain de temps et assurance bienvenue fournie par les câbles. »
Griffits
« La patience etant la mere des vertus,il vous en faudra pour trouver le depart de cette via qui n'en est, en fin de compte, pas une. Vraiment dommage il y aurait de quoi faire. »
Mitch M.
« C'est tout sauf une via et emmener des enfants las bas c'est de la pure inconscience, d'ailleurs d'y aller tout court...pas de protection, pas de queue de cochon, des vires minuscule avec 200 mètres de gaz et rien pour se tenir, le seul câble de la vire butikofer est marqué 1952 et non pas 66.... je suis un habitué et un amoureux des vias et je trouve ce chemin tout simplement dangereux.... à réservé au amateur de vide et sur de leurs pieds.... une erreur et c'est fini...à déconseiller vraiment !!!!! »
Andre D.
« Via ferrata de conception ancienne (reprend un des passages historique du Salève, les vires Buttikoffer), la plupart des ancrages ne comportent pas de queues de cochon, prévoir des dégaines pour assurer des enfants ou un second à la corde. De nombreuses portions de sentier intercalées dans la via, notamment la deuxième partie qui ressemble davantage à une randonnée aérienne qu'à une via pure (les randonneurs empruntent le sentier en utilisant les câbles comme main courante ...) »
Francesco
« Ceci n`est pas une via ferrata a la francaise. C`est un chemin de descente pour grimpeurs, avec quelques portions protegees avec des cables, quelques bqrreaux et des pas d`escalade sans protection (niveau III+, mains indispensables et adherence sur rocher tres use). Il y a des passages exposes, et le trace existe depuis 1966. La decrire comme une via ferrata au sens moderne du terme est une arnaque... »
© 2000 - 2018  ViaFerrata-FR.net - Contactez-nous - Politique de confidentialité - TIPICREA Production